MENU
Calendrier
Étape 1
Étape 2
Étape 3
Étape 4
îuvres à l'étude
Bonheur d'occasion
À toi, pour toujours, ta
Marie-Lou
Les Lettres chinoises
Évaluation
Règlement
pédagogique
Bibliographie
Liens
Pour nous rejoindre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Michel Tremblay

Notice biographique

(Montréal, le 25 juin 1942 - ) Dramaturge, conteur, romancier et scénariste, Michel Tremblay a exercé divers métiers, mais il écrivait dès ses études secondaires des poèmes, des pièces de théâtre et des romans. Ainsi, en 1964, sa première pièce, Le train, remporte le Premier Prix du Concours des jeunes auteurs de Radio-Canada, pièce pour laquelle il reçoit également une bourse du Conseil des Arts en 1968. Sa pièce Les Belles-Soeurs est ensuite créée au Théâtre du Rideau Vert à Montréal en 1968: elle connaîtra un succès retentissant.
  Depuis cette époque, la carrière littéraire de Michel Tremblay n'a pas cessé de s'affirmer. Il a ainsi reçu de nombreux prix dont: les Prix du Gala Méritas en 1970 pour Les Belles-Soeurs et, en 1972, pour À toi, pour toujours, ta Marie-Lou; le Prix Chalmers Award en 1972, 1973, 1974, 1975, 1978 et 1986; le Prix Victor-Morin de la société Saint-Jean-Baptiste pour l'ensemble de son oeuvre en 1974; le Prix du meilleur scénario au Festival du film canadien en 1975; le Prix du Lieutenant-gouverneur de l'Ontario en 1975 pour Hosanna et en 1976 pour l'ensemble de son oeuvre; le Prix France-Québec en 1981 pour Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges; le Prix Québec-Paris en 1984 pour La Duchesse et le roturier et pour Des nouvelles d'Édouard; le Prix Athanase-David en 1988 pour l'ensemble de son oeuvre. En mars 1984, le gouvernement français a rendu hommage à son oeuvre en le nommant Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de France. Il a également été désigné, en août 1978, le Montréalais le plus remarquable des deux dernières décennies dans le domaine du théâtre. En 1989, il a obtenu le Grand Prix du livre de Montréal et, en 1992, le Grand Prix de théâtre du Journal de Montréal. En 1994, Michel Tremblay a reçu les Prix Molson et Le Signet d'Or de Plaisir de lire pour Un Ange cornu avec des ailes de tôles. Il se méritait enfin, en 1999, le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène ainsi que le Prix Gascon-Thomas de l'École nationale de théâtre.
Ses oeuvres théâtrales ont pour la plupart été jouées tant sur scène qu'à la télévision. Michel Tremblay a aussi écrit les paroles de plusieurs chansons pour Pauline Julien, Renée Claude et Monique Leyrac, tout en signant les scénarios des films suivants: Françoise Durocher, Waitress, Il était une fois dans l'Est, Parlez-moi d'amour et Le Soleil se lève en retard. Il écrit depuis 1982 une chronique de critique d'opéra dans la revue Jeu. En mars 2000, il est choisi pour écrire le message de l'Unesco, à l'occasion de la Journée mondiale du théâtre, qui sera diffusé dans 20 langues à travers le monde. Michel Tremblay est membre de l'Union des écrivaines et écrivains québécois.
  Premier auteur à donner une place entière au joual (l'argot montréalais), Michel Tremblay décrit surtout les difficultés des milieux populaires francophones de Montréal à partir des années quarante. Il traite ses sujets avec une grande tendresse et beaucoup d'humour, créant des textes plus poétiques que strictement narratifs. Avec Les Vues animées en 1990 et Douze coups de théâtre en 1992, il a entrepris la publication de récits autobiographiques.KS

(Cette biographie est issue du site L'Île, Le Centre virtuel de documentation sur la littérature québécoise: http://www.litterature.org/index.htm)
 

Bibliographie de ses oeuvres

Romans, récits, contes
Contes pour buveurs attardés, Éditions du jour, 1966. 
La Cité dans l'oeuf, Éditions du jour, 1969. 
C't'à ton tour Laura Cadieux, Éditions du jour, 1973. 
Le Coeur découvert, Leméac, 1986. 
Les Vues animées, Leméac, 1990. 
Douze coups de théâtre, Leméac, 1992. 
Le Coeur éclaté, Leméac, 1993. 
Un ange cornu avec des ailes de tôle, Leméac/Actes Sud, 1994. 
La Nuit des princes charmants, Leméac/Actes Sud, 1995. 
Quarante-quatre minutes, quarante-quatre secondes, Leméac/Actes Sud, 1997. 
Hotel Bristol New York, N.Y., Leméac/Actes Sud, 1999. 
L'Homme qui entendait siffler une bouilloire, Léméac/Actes Sud, 2001.

Chroniques du Plateau Mont-Royal 
La grosse femme d'à côté est enceinte, Leméac, 1978. 
Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges, Leméac, 1980. 
La Duchesse et le Roturier, Leméac, 1982. 
Des nouvelles d'Édouard, Leméac, 1984. 
Le Premier Quartier de la lune, Leméac, 1989. 
Un objet de beauté, Leméac/Actes Sud, 1997. 

Au théâtre
Les Belles-Soeurs, Leméac, 1972. 
En pièces détachées, Leméac, 1970. 
Trois petits tours, Leméac, 1971. 
À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, Leméac, 1972. 
Demain matin, Montréal m'attend, Leméac, 1972. 
Hosanna suivi de La Duchesse de Langeais, Leméac, 1973. 
Bonjour là, bonjour, Leméac, 1974. 
Les Héros de mon enfance, Leméac, 1976. 
Sainte Carmen de la Main suivi de Surprise! Surprise!, Leméac, 1976. 
Damnée Manon, sacrée Sandra, Leméac, 1977. 
L'Impromptu d'Outremont, Leméac, 1980. 
Les Anciennes Odeurs, Leméac, 1981. 
Albertine en cinq temps, Leméac, 1984. 
Le Gars de Québec, Leméac, 1985. 
Le Vrai Monde?, Leméac, 1987. 
Nelligan, Leméac, 1990. 
La Maison suspendue, Leméac, 1990. 
Le Train, Leméac, 1990. 
Marcel poursuivi par les chiens, Leméac, 1992. 
Théâtre I, Leméac/Actes Sud Papiers, 1991. 
En circuit fermé, Leméac, 1994. 
Messe solennelle pour une pleine lune d'été, Leméac, 1996. 
Encore une fois si vous le permettez, Leméac, 1998. 
L'état des lieux, Théâtre du Nouveau Monde, 2002. 

Films
Françoise Durocher, waitress
ONF, 1972, 29 min. Scénario: Michel Tremblay; réalisation: André Brassard. 
Il était une fois dans l'Est
Ciné/Art, Montréal, 100 min. Scénario: André Brassard et Michel Tremblay; dialogues: Michel Tremblay; réalisation: André Brassard.
Parlez-nous d'amour
Films 16, Montréal, 1976, 122 min. Scénario: Michel Tremblay; réalisation: Jean-Claude Lord. 
Le Soleil se lève en retard
Films 16, Montréal, 1977, 111 min. Scénario: Michel Tremblay; réalisation: André Brassard. 
C'ta ton tour Laura Cadieux
Montréal 1998. Scénario: Michel Tremblay, réalisation: Denise Filiatrault et rôle principal: Ginette Reno. 

Traductions et adaptations
Lysistrata (d'après Aristophane), Leméac, 1969. 
L'Effet des rayons gamma sur les vieux garçons (de Paul Zindel), Leméac, 1970. 
Et Mademoiselle Roberge boit un peu (de Paul Zindel), Leméac, 1971. 
Au pays du dragon : Hello from Bertha, J'peux pas imaginer demain, La Dame aux longs gants gris, Parle-moi comme la pluie pis laisse-moi écouter (de Tennessee Williams), Théâtre de Quat'Sous, 1972. 
Mistero Buffo (de Dario Fo), Théâtre du Nouveau Monde, 1973. 
Mademoiselle Marguerite (de Roberto Athayde), Leméac, 1975. 
Oncle Vania (d'Anton Tchekov), Leméac, 1983. 
Six heures au plus tard (de Marc Perrier), Leméac, 1986. 
Qui a peur de Virginia Woolf? (de Edward Albee), Théâtre du Rideau Vert, 1988. 
Les trompettes de la mort (de Tilly), Café de la Place, 1991. 
Camino Real (Tennessee Williams), École nationale de théâtre du Canada, 1991. 
La descente d'Orphée (Tennessee Williams), Cie Jean Duceppe, 1992. 
Premières de classe (de Casey Kurtti), Leméac, 1993. 
L'Ex-Femme de ma vie (Josiane Balasko), Théâtre des Cascades, 1994. 
Les leçons de Maria Callas (Terrence McNally), Festival Juste pour Rire, 1996. 
Picasso, au lapin agile (de Steve Martin), Festival Juste pour Rire, 1997. 
Grace et Gloria (de Tom Ziegler), Théâtre du Rideau Vert, 1998. 
Rien à voir avec les rossignols (de Tennessee Williams), Théâtre Jean Duceppe, 2000. 
Mambo Italiano (de Steve Gallucio), Théâtre Jean Duceppe, 2001. 
Le Spot Idéal (de John Godber), Théâtre Rougemont, 2001. 

(Cette bibliographie est celle établie par Annick Lévesque sur son site consacré à l'oeuvre de Michel Tremblay: http://www.multimania.com/karmina/index.html)

Retour au haut de cette page